Cartooning for Peace / Présentation

Présentation

KOFI ANNAN-PLANTU-ONU-2006-

« Les dessins de presse nous font rire. Sans eux, nos vies seraient bien tristes.

Mais c’est aussi une chose sérieuse: ils ont le pouvoir d’informer mais aussi d’offenser. »

Kofi Annan, Prix Nobel pour la Paix
au colloque «Désapprendre l’intolérance»,
New York, 16 octobre 2006

 

 

– Ce que nous sommes –

Cartooning for Peace est un réseau international de dessinateurs de presse engagés qui combattent, avec humour, pour le respect des cultures et des libertés.

– Notre histoire –

Cartooning for Peace est une association née d’un événement et d’une rencontre.

Les réactions sanglantes à la publication des caricatures de Mahomet dans le journal danois, le Jyllands-Posten, le 30 septembre 2005 ont conduit à une rencontre fondatrice : le 16 octobre 2006, Kofi Annan, prix Nobel de la Paix et Secrétaire général des Nations Unies, et Plantu, journaliste et dessinateur au journal français Le Monde et L’Express, réunissent  douze dessinateurs internationaux autour d’un colloque «Désapprendre l’intolérance – dessiner pour la paix».

– Notre engagement –

Cartooning for Peace promeut les libertés fondamentales et la démocratie.

L’association s’attache notamment à exercer la liberté d’expression telle qu’elle est définie dans l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme :

« tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de diffuser au delà des frontières, les informations et les idées par tous moyens d’expression».

– Nos valeurs –

Cartooning for Peace s’attache au respect du pluralisme des cultures et des opinions. Dans les expositions, publications et rencontres organisées, nous sommes attentifs à montrer la diversité des points de vue des dessinateurs sur un même sujet.

Cartooning for Peace combat les préjugés et le conformisme intellectuel. Face à l’extrémisme, nous dénonçons les outrances, nous nous moquons des fausses certitudes, controns les anathèmes et nous efforçons de démonter les impostures.

Cartooning for Peace est respectueux dans l’irrespect. Nous ne cherchons pas à humilier  les croyances et les opinions. Nous contournons avec humour les interdits.

Cartooning for Peace prend en compte le risque que le dessin publié sur Internet puisse apparaître hors de son contexte, en quelques secondes, aux quatre coins du globe. L’association est vigilante à ne pas faire du dessin de presse un facteur d’aggravation  des conflits.

Convaincus que le dessinateur exprime souvent avant tout le monde et avec acuité les frémissements de la société qui feront l’actualité de demain, Cartooning for Peace s’efforce de faire émerger des débats dont nos sociétés n’ont pas forcément encore conscience.

– Nos actions –

Cartooning for Peace permet de faire dialoguer les dessinateurs entre eux et de confronter leurs différentes nuances idéologiques. Son réseau donne une visibilité et un appui à ceux qui sont empêchés d’exercer librement leur métier ou dont la liberté est menacée.

Cartooning for Peace utilise la valeur pédagogique du dessin de presse pour dénoncer les intolérances. L’association donne la parole aux jeunes et les sensibilise aux grands problèmes de société.

Cartooning for Peace rapproche le dessin de presse de son public. Nous suscitons des rencontres entre les dessinateurs et un large public, éditons des expositions thématiques proposant un regard critique et ironique sur la société. Enfin, nous publions des dessins  de presse, sous forme papiers et numériques.

Outil au service de la liberté d’expression, Cartooning for peace est un forum, un lieu de rencontres, pour tous ceux qui récusent l’intolérance et toutes les formes de dogmatismes.

 

 


– Cartooning for Peace en quelques dates –

 

1991 – 1992 – Plantu rencontre Yasser Arafat en 1991 et Shimon Pères en 1992 et les fait signer successivement un même dessin. Pour la première fois, les signatures des deux parties sont apposées sur un même document dessiné, un an avant les Accords d’Oslo. La rencontre est filmée et la vidéo reçoit le prix du document rare au Festival du scoop d’Angers. L’agence Reuters définit la rencontre de « Cartoon’s diplomacy ».

2005 – Affaire des caricatures de Mahomet : une partie du monde arabe s’embrase suite à la publication de 12 caricatures de Mahomet réalisées par des dessinateurs danois et publiées dans le Jyllands-Posten. Les émeutes font 50 morts au Pakistan et 11 en Libye.

2006 – Le 16 octobre 2006, Kofi Annan et Plantu organisent au siège des Nations unies à New York le colloque intitulé  Désapprendre l’intolérance ». Douze dessinateurs de presse de renom du monde s’y réunissent pour réfléchir à la responsabilité éditoriale des dessins de presse publiés. La première exposition « Cartooning for Peace » y voit le jour.

La fondation Suisse Cartooning for Peace/Dessins pour la Paix est alors créée à Genève avec Kofi Annan comme Président d’honneur. Deux ans plus tard, en 2008, l’Association française Cartooning for Peace voit le jour à Paris. L’équipe est hébergée dans les locaux du journal Le Monde où travaille Plantu, Président de la Fondation et de l’Association Cartooning for Peace.

2007 – 2nde exposition Cartooning for Peace présentée au Palais des Nations à Genève, puis au Ministère de la Culture à Paris, à Rome et à Atlanta.

2008 – 1ère rencontre de dessinateurs de presse et exposition en Israël et Palestine (Jérusalem, Ramallah et Bethlehem). C’est une fois de plus l’occasion de faire dialoguer des dessinateurs palestiniens et israéliens.

2010 – Cartooning for Peace et le Mémorial de Caen lancent la première exposition permanente de l’association grâce au soutien de la MGEN. Le lancement de l’exposition s’accompagne de la parution de l’ouvrage « Foutez-nous la paix » (éd. Beaux-Arts).

La même année, Cartooning for Peace présente sa première exposition en Amérique Latine, à Bogota.

2011 – La Fondation Suisse Cartooning for Peace inaugure sa première exposition sur les bords du Lac Léman et crée le prix international du dessin de presse, remis par Kofi Annan.

2012 – Cartooning for Peace créé, à Montpellier, le premier festival international de dessins de presse, en partenariat avec le Conseil Général de l’Hérault et le Club de la Presse de Montpellier.

En décembre, la page « Je te fais un dessin » voit le jour dans le quotidien Le Monde.

2013 – Cartooning for Peace produit sa première exposition pédagogique itinérante sur le dessin de presse et la liberté d’expression : « Dessins pour la Paix ».

2014 – Radu Mihaileanu et Stéphanie Valloatto réalisent le film « Les Fantassins de la Démocratie » sur les dessinateurs de Cartooning for Peace. Le film est présenté au festival de Cannes 2014, en présence des 12 dessinateurs protagonistes et de l’équipe de Cartooning for Peace.

2015 – Attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo. Parmi les 12 victimes, figurent les dessinateurs de presse Wolinski, Charb, Cabu, Tignous et Honoré.

Cartooning for Peace organise le 21 septembre un grand colloque international de réflexion sur le dessin de presse et la liberté d’expression « Le dessin de presse dans tous ses États ».

Les 15 et 16 décembre, Cartooning for Peace rassemble, avec le soutien de l’Union européenne, 28 dessinateurs de presse, représentant chacun des États membres de l’Union européenne, pour l’évènement « Cartooning for Human Rights« , deux jours de rencontres, exposition et débats dans l’enceinte du Parlement européen.