Cartooning for Peace / Alerte Jordanie – Emad Hajjaj

Alerte Jordanie – Emad Hajjaj

Mise à jour 31 août 2020

Libéré sous caution dimanche 30 août, Emad Hajjaj reste suspendu à la décision de la Cour Suprême.
Cette dernière doit déterminer le tribunal compétent pour juger son dossier après que la Cour de la Sureté de l’Etat s’est dessaisie du dossier.
Pour rappel, Emad Hajjaj avait été arrêté le 26 août lors d’un contrôle de police alors qu’il retournait à Amman après une sortie en famille.
Privé de liberté et présenté le lendemain matin au Procureur Général d’Amman, il apprendra des heures plus tard qu’il est jugé pour violation de la Loi sur la cybercriminalité pour la réalisation du dessin ci-dessous. Il sera également interrogé au sujet de deux autres dessins publiés plus tôt en 2020. Il est accusé de diffamation et de calomnie.
Jugeant sa juridiction incompétente pour statuer, le Procureur Général transmettra son dossier à la cour de la Sureté de l’Etat où il lui est signifié que la publication des dessins viole les dispositions de l’article 3 / B de la loi sur la prévention du terrorisme et de l’article 15 de la loi sur la cybercriminalité (à 3 reprises, pour chacun des dessins incriminés). La peine envisagée est de 3 à 20 ans de travaux forcés. 
 
Transféré à la prison de Balqa pour y purger une peine provisoire de 14 jours, il est finalement entendu le dimanche 30 août, après que son avocat, M. Marwan Salem, a soumis une demande de libération. A l’issue de l’audience, la cour annoncera à son tour ne pas être compétente pour juger le dossier, libérant le dessinateur sous caution, le temps que la Cour Suprême décide de la juridiction compétente.
Cartooning for Peace se réjouit à nouveau de savoir le dessinateur libre et en famille ainsi que de la grande solidarité de la communauté des dessinateurs, des médias, et des organisations internationales de défense de la Liberté de la Presse et des Droits de l’Homme dans le monde.

En savoir plus