Cartooning for Peace / Évènements de la Fondation Suisse Cartooning for Peace / Le Prix International du dessin de presse décerné à Musa Kart

Le Prix International du dessin de presse décerné à Musa Kart

Club Suisse de la Presse
Prix
Suisse
Genève
03/05/18

A l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, la Fondation suisse Cartooning for Peace inaugure le 3 mai 2018  à Genève son exposition biennale et décerne la quatrième édition de son Prix international du dessin de presse de la Ville de Genève au célèbre caricaturiste turc, Musa Kart. 

Le Jury a choisi Musa Kart, dessinateur emblématique du quotidien d’Istanbul Cumhuriyet pour son talent et son courage dans la défense de la liberté d’expression et de création artistique. Musa Kart (64 ans) a passé plusieurs mois en prison après la tentative de coup d’Etat de juillet 2016 contre le Président Erdoğan. Accusé d’« association avec une organisation terroriste », le tribunal de Silivri l’a condamné à trois ans et neuf mois de prison le 26 avril 2018. Comme quatorze de ses confrères journalistes de Cumhuriyet également condamnés à de lourdes peines de prison, il n’a pas été écroué en attendant la procédure d’appel mais reste soumis à un contrôle judiciaire et à une interdiction de quitter le territoire.

« En 2012, en créant ce Prix International avec la Ville de Genève, nous voulions saluer le talent et le courage de sœurs et frères de plume œuvrant sous des cieux peu cléments à la satire politique. Ce que nous n’imaginions pas, alors, c’est que l’air de la liberté se raréfierait si près de nous, et si rapidement. En 2018, 70 ans après la Déclaration universelle des droits de l’homme, 85 ans après la naissance de la République turque, ce prix pour la liberté d’expression va à un citoyen d’Istanbul, un esprit libre et un remarquable artiste », souligne le dessinateur suisse Chappatte, Vice-Président de la Fondation suisse Cartooning for Peace.

« Musa Kart est témoin mais surtout victime de la dégradation de la liberté d’expression en Turquie et risque une longue peine d’emprisonnement pour ses dessins critiques envers le gouvernement. La Turquie n’est pas une exception et la liste est longue des pays où les professionnels de la presse risquent leur vie et leur liberté pour témoigner de la réalité qui les entoure et informer le monde », ajoute Plantu, le dessinateur français du quotidien Le Monde , Fondateur de Cartooning for Peace. .

Cette quatrième édition est marquée par un enregistrement vidéo de Musa Kart, qui ne peut se rendre à Genève mais tiens à adresser quelques mots qui résonnent bien au delà des murs du Club suisse de la Presse, qui retransmets la conférence en direct. La conférence se poursuit par un riche échange entre le directeur exécutif de Human Rights Watch Kenneth Roth et Mana Neyestani, dessinateur iranien en exil et lauréat du Prix en 2012.

Lire le communiqué de presse ici.

Lire l’allocution du Directeur Général du bureau des Nations-Unies à Genève ici (en français puis en anglais)

Lire le portrait de Musa Kart ici

Revoir l’intégralité des échanges en vidéo ici.

Vidéo de Musa Kart : © Duco Tellegen
Partagez sur :

En images

  • Le Prix International du dessin de presse décerné à Musa Kart -
  • © Duco Tellegen
    Le Prix International du dessin de presse décerné à Musa Kart - © Duco Tellegen
  • © Duco Tellegen
    Le Prix International du dessin de presse décerné à Musa Kart - © Duco Tellegen
  • Le Prix International du dessin de presse décerné à Musa Kart -
  • Le Prix International du dessin de presse décerné à Musa Kart -
  • © Duco Tellegen
  • © Duco Tellegen

En vidéo