Cartooning for Peace / Alerte Tanzanie – Optatus Fwema

Alerte Tanzanie – Optatus Fwema

Mise à jour – 8 octobre 2021

 

Cartooning for Peace se réjouit de la nouvelle de la libération sous caution du dessinateur Optatus Fwema ce vendredi 8 octobre. Selon son avocat, M. Shilinde Swedy, l’audience de libération sous caution initialement prévue le lundi 11 octobre au tribunal de Kisutu a finalement eu lieu ce vendredi au tribunal de première instance de Kivukoni à Kinondoni. Il est accusé de publication de fausses informations en violation de la section 16 de la loi sur la cybercriminalité CAP 14 R.E 2015*.

 

Cartooning for Peace continuera de suivre le dossier, espérant que le dessinateur arrêté et emprisonné arbitrairement pendant près de quinze jours « pour un simple dessin satirique représentant le leader du pays », soit rapidement acquitté.

 


4 octobre 2021

Cartooning for Peace condamne l’arrestation et l’emprisonnement du dessinateur Optatus Fwema pour un dessin.

Ce 4 octobre, la société des dessinateurs d’Afrique de l’Est, Katuni, publiait un communiqué informant de l’arrestation et de l’incarcération du dessinateur Optatus Fwema à la station de police de Oysterbay, Dar es Salaam, Tanzanie. Elle a été suivie par la coalition tanzanienne des défenseurs des droits humains (THRDC).

Arrêté à son domicile le 23 septembre et interrogé sans représentant légal pour cyber-délinquance pour un dessin posté sur les réseaux sociaux, il est aujourd’hui toujours en prison, bien au-delà des 48 heures de garde à vue autorisées par la loi. Selon le communiqué de Katuni, une demande de libération sous caution lui a été refusée. Défendu depuis hier par un avocat du THRDC, il sera présenté devant le tribunal demain, le 5 octobre 2021.

Le dessin met en scène l’actuelle et 6ème présidente de la République, Samia Suluhu, dépeinte sous les traits d’un enfant frappant l’eau d’une bassine aux couleurs du drapeau. Dos à elle, le 4ème président de la République, Jakaya Kikwete (renommé Kiwete – l’estropié – sur le dos de son costume) s’adresse à la population : « Elle assure une bonne direction du pays ». Selon l’interprétation donnée à Cartooning for Peace par un observateur, le dessin tend à critiquer la gestion lacunaire du pays par l’actuelle présidente et l’effort du précédent président, considéré par beaucoup comme son mentor, de la protéger. Le jeu de mot au sujet de son nom tend à également ironiser sur sa gestion des affaires du pays lorsqu’il était président.

 

Cartooning for Peace condamne l’arrestation et se joint aux demandes de libération immédiate de Katuni et du THRDC. En effet, son incarcération pour un simple dessin satirique sans motif apparent revêt un caractère illégal. Pour rappel, la Tanzanie se positionne à la 124ème place du classement RSF pour la liberté de la presse 2021.

Voir la déclaration de KATUNI : PRESS STATEMENT ON OPTIPUS FWEMA (2)

Voir la déclaration de la coalition tanzanienne des défenseurs des droits humains (THRDC) : STATEMENT CONDEMNING ARREST AND DETENTION OF CARTOONIST

Partagez sur :

En images