Cartooning for Peace / Trois mois de trop pour Musa Kart : #FREEMUSAKART

Trois mois de trop pour Musa Kart : #FREEMUSAKART

« (…) Accuser un dessinateur de presse d’être complice d’une organisation terroriste et de la punir d’une lourde peine d’emprisonnement n’est pas seulement un grand tort pour le dessinateur, mais pour ce pays lui-même. » (extrait de la déclaration à l’attention du président de la 7eme court criminelle d’Istanbul)

Ce 24 juillet 2019, cela fait 3 mois que le dessinateur de presse turc du journal d’opposition Cumhuriyet et ses anciens collègues Önder Çelik, Kemal Güngör, Hakan Kara, Güray Öz and Emre İper se sont rendus à la justice. Musa Kart y purge une peine injustifiée de 1 an et 16 jours pour « association à une organisation terroriste ».

En cette triste date anniversaire, l’association et la fondation suisse Cartooning for Peace (CFP) et Cartoonist Rights Network International (CRNI) tiennent à réaffirmer leur soutien indéfectible à Musa Kart, sa famille et ses collègues emprisonnés. Ils en profitent pour réitérer leur demande de libération immédiate de Musa Kart et de ses cinq courageux collègues et le rejet de toutes les accusations portées contre l’ancien personnel du Cumhuriyet accusé à tort.

CFP et CRNI invitent toutes les associations de défense du journalisme et des droits de l’Homme à se joindre au mouvement de solidarité pour libérer Musa Kart et ses collègues et soutenir ainsi la liberté d’expression. 

Plus d’informations

Article site internet Cartooning for Peace – campagne de dessins de presse en soutien

Article de la Fondation suisse Cartooning for Peace – Musa Kart, lauréat du Prix Cartooning for Peace

Article site internet CRNI – déclaration de Musa Kart à l’ouverture du procès

Télécharger le communiqué de presse : 2019-07-24-Trois mois de trop pour Musa Kart

Partagez sur :

Gallery