Cartooning for Peace / Alerte Bangladesh – Ahmed Kabir Kishore

Alerte Bangladesh – Ahmed Kabir Kishore

8 octobre 2020

Déclaration de Maria Arena, Présidente de la sous-commission des droits de l’homme du Parlement européen, sur la situation du journaliste et dessinateur Ahmed Kabir Kishore, emprisonné.

« Je suis sérieusement préoccupée par la vague d’arrestations ciblant des journalistes au Bangladesh, dont le dessinateur Ahmed Kabir Kishore, sur la base de la loi de sécurité numérique de 2018, pouvant être utilisée pour restreindre indûment la liberté d’expression et la liberté des médias (…) Étant insulinodépendant, l’état de santé d’Ahmed Kabir Kishore est très préoccupant alors que la pandémie de COVID-19 frappe durement le pays. Dans le contexte actuel de la pandémie, il est urgent de garantir à Ahmed et à tous ceux qui en ont besoin l’accès à des soins et des traitements médicaux adéquats. Sa libération enverrait un signal positif quant à la manière dont le gouvernement bangladeshi respecte ses engagements vis-à-vis des traités internationaux sur les droits de l’homme.« 

Lire la déclaration

Cartooning for Peace se réjouit de l’issue de cette déclaration publique. Elle espère vivement que cet appel sera entendu et que le dessinateur sera libéré dans les meilleurs délais.

Le dessinateur, récent récipiendaire du « Robert Russell Courage in Cartooning Award » de l’association CRNI est en prison depuis plus de 5 mois, ses appels à libération sous caution restant jusqu’à aujourd’hui lettre morte. Il est accusé de propager des rumeurs et de désinformation suite à la publication d’une série de dessins critiquant la gestion de la pandémie COVID-19 dans son pays.

Frontline Defenders dans une déclaration également parue aujourd’hui, s’inquiète également de la répression croissante de la liberté d’expression et du nombre croissant d’arrestations de défenseurs des droits humains, dont des journalistes, au Bangladesh, en vertu de la loi sur la sécurité numérique (DSA) de 2018. L’organisation rappelle également que le Haut Commissaire des Nations Unies a exhorté les gouvernements à s’efforcer de réduire le nombre de détenus dans les prisons du fait de la pandémie.


3 juin 2020

Cartooning for Peace s’engage auprès de Reporters Sans Frontières (RSF) et ses partenaires pour le respect de la liberté de la presse au Bangladesh.

Cartooning for Peace fait partie des 5 co-signataires de la lettre ouverte adressé par Reporters Sans frontières (RSF) à la Première Ministre du Bangladesh, Mme Sheikh Hasina ce 3 juin 2020.

Les cosignataires lui demandent de garantir la liberté de la presse dans son pays alors qu’une vague d’arrestations qui cible de nombreux journalistes, au nombre desquels on compte la présence du dessinateur de presse Ahmed Kabir Kishore, est survenue dans le pays au motif de la répressive Loi sur la sécurité numérique de 2018.

Plus particulièrement, les partenaires formulent les demandes suivantes à l’attention de la Première Ministre et du gouvernement :

  • L’assurance que les attaques physiques perpétrées contre des reporters ne restent pas impunies, en veillant à ce que l’Avocat général lance les enquêtes nécessaires pour que les responsables et les commanditaires soient arrêtés et jugés pour leurs actes.
  • L’abandon des poursuites abusives adressées contre les journalistes, blogueurs ou dessinateurs de presse au motif de la Loi sur la sécurité numérique de 2018.
  • La Réforme de l’arsenal législatif sur la liberté de la presse afin qu’il soit en conformité avec les engagements pris par le gouvernement devant les instances internationales, et notamment devant les Conseil des droits de l’homme de l’ONU, le 14 mai 2018. A ce titre, il convient d’amender la loi sur la sécurité numérique et d’envisager la rédaction d’une loi sur la protection des journalistes.

Pour rappel, Ahmed Kabir Kishore a été arrêté le 6 mai et est accusé de propagation de rumeurs et de désinformation à la suite de la publication d’une série de dessins de presse critiquant la gestion de la crise sanitaire relative au COVID-19 dans le pays.

Toujours en prison alors que de nombreuses personnes arrêtées ont été libérées, sa santé inquiète et Cartooning for Peace et Cartoonists Rights International demandent également des garanties quant au respect des règles d’incarcération alors que la pandémie frappe le pays de plein fouet.


Alerte 14 mai 2020

Comme de nombreuses organisations, Cartooning for Peace s’inquiète de la vague d’arrestations de nombreuses personnes (incluant des journalistes, artistes, défenseurs des droits humains) et particulièrement du dessinateur Ahmed Kabir Kishore sous prétexte d’une infraction à la loi sur la sécurité numérique de 2018. Ce dernier, détenu provisoirement, risque en effet la prison à vie pour avoir « diffusé sur Facebook des rumeurs et de la désinformation sur la situation du coronavirus » et « insulté l’image du père de la nation, l’hymne national ou drapeau national ».
Cartooning for Peace s’associe à l’appel de RSF, consultable à ce lien.

Partagez sur :

En images

  • Alerte Bangladesh – Ahmed Kabir Kishore -
  • Alerte Bangladesh – Ahmed Kabir Kishore -